La psychologie des couleurs dans la décoration

14 Oct 2021 | Couleurs | 0 commentaires

Tant de choses à dire sur les couleurs….

 

C’est pourquoi dans mon blog j’en ai fait une rubrique à part entière 😊
En effet, écrire un article bref et générique sur les couleurs n’aurait pas eu de sens car chacune des couleurs a sa propre identité. Leurs associations ont une réelle influence sur notre ressenti, notre bien-être. La psychologie des couleurs, leur association, leur influence, la symbolique de chaque couleur, les couleurs Yin, les couleurs Yang…..un sujet très complet qui mérite que l’on s’attarde sur lui 😉

La psychologie des couleurs est l’étude de la façon dont les couleurs que nous percevons influencent nos pensées et nos émotions.
En effet, pour chaque couleur, chacune des teintes offre une vibration différente, une sensibilité qui lui est propre. Mais avant de plonger dans la psychologie des couleurs à proprement parler, nous devons définir exactement ce qu’est une couleur. 

D’un point de vue artistique, une couleur peut être considérée comme un ton ou une teinte permettant de différencier une forme. D’un point de vue scientifique, il s’agit de la perception par l’œil de la lumière renvoyée par un objet.

 

Photo by Thomas Despeyroux on Unsplash

 

Bien que nous pensons voir des teintes différentes, les couleurs sont en réalité des ondes lumineuses de longueurs différentes.
Les couleurs nous parlent : c’est ce qui crée l’attirance ou le rejet.
Elles transmettent des émotions et des sensations, formant un véritable langage.
Seule, une couleur n’existe pas vraiment, ce n’est que confrontée à une autre qu’elle s’exprime.
Par exemple, choisir les couleurs d’un intérieur demande une réflexion qui doit satisfaire ses goûts et ses envies mais aussi correspondre à ses besoins et aux caractéristiques de l’espace.

Ainsi, c’est en analysant ces caractéristiques dans le but de les marier entre-elles qu’il est possible de créer de nombreuses et différentes ambiances colorées. Cela fera l’objet d’un prochain article où je vous parlerai de l’association des couleurs, des différentes ambiances, de la répartition des couleurs pour optimiser les volumes.

Comme écrit dans « Le petit livre des couleurs » de Michel Pastoureau (Historien, expert ++ des couleurs)  et Dominique Simonnet « A force de les avoir sous les yeux, on finit par ne plus les voir. Erreur ! Elles véhiculent des codes, des tabous, des préjugés auxquels nous obéissons dans le savoir ».

Chacune des couleurs a en effet une histoire, ce n’est pas par hasard que nous voyons rouge, rions jaune, devenons blanc comme un linge, vert de peur ou bleu de colère. L’art, la peinture, la décoration, l’architecture, la publicité, nos produits de consommation, nos vêtements, nos voitures, tout est régi par ce code non écrit. 

Par exemple en publicité, le fait que les emballages des produits à base de plantes arborent presque toujours du vert ou que les produits de nettoyage sont si souvent emballés dans du blanc n’est pas un hasard. Les marques capitalisent sur les associations subconscientes que nous faisons avec certaines couleurs pour communiquer leurs valeurs.

 

Photo by Lucas Sankey on Unsplash

 

Qu’est-ce que la thérapie par la couleur ? 

 

La thérapie par la couleur (également appelée chromothérapie ou chromatothérapie) est une méthode qui a fait ses preuves. Elle utilise différentes couleurs qui, sur la base de leurs différentes longueurs d’ondes, devraient améliorer l’état de santé psychique et physique du patient. 

En psycho-décoration, il existe le principe maternel et paternel :
la palette des couleurs se divise en deux catégories selon leurs effets sur la psyché : les couleurs maternelles, dites « froides », et les couleurs paternelles, dites « chaudes ». 

Les tonalités maternelles (généralement plus douces) contribuent à un mouvement d’introversion, au calme, à l’écoute, au déploiement des émotions et à la réceptivité chez l’enfant. Parmi elles : le bleu, le vert, le beige, le marron, le violet, le gris, le noir et toutes leurs nuances.
Leur douceur intériorise, repose les sens. La matité, les tonalités mêlées de sable ou de gris renforcent encore la délicatesse maternelle. 

Les teintes paternelles, elles, encouragent plutôt l’expansion, l’affirmation de soi, la volonté, l’ntellect et l’action. 

Parmi elles : le rouge, l’orange, le jaune, le blanc, le rose, le fuchsia, le doré et l’argenté. La brillance, l’éclat et l’intensité de ces couleurs en augmentent encore le dynamisme. 

 

 

Vous l’aurez compris, les couleurs jouent un rôle primordial dans notre vie de tous les jours. 

La lecture colorée que nous faisons du monde ainsi que sa compréhension dépendent donc de la combinaison de trois univers couleurs principaux: les couleurs de la nature qui rythme notre vie, les objets colorés qui figent notre vie et la couleur numérique qui virtualisent notre vie.

 

Informations prises dans les livres sur le sujet : 
  • Espaces d’harmonie pour les enfants – l’univers de la psycho-décoration – Alexandra Viragh et Mirella Voulzy
  • Le petit livre des couleurs – Michel Pastoureau et Dominique Simonnet.

 

 

N’hésitez pas à me laisser un petit mot en commentaire directement sous les articles, ou à me contacter via ce formulaire ou les réseaux sociaux .

Me suivre sur les réseaux

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest